Première expérience avec l’argentique

Première expérience avec l’argentique

 

 

           Parce que j’avais envie d’essayer cette noble discipline qu’est la photographie en argentique, j’ai commencé début 2018 avec ce Nikon N50 + une pellicule Noir&Blanc Kodak 400 , mais aussi un appareil jetable Kodak FunFlash Couleur (petit côté nostalgique de mon enfance).

Ce dernier a d’ailleurs été baladé dans mon sac à mains depuis juin 2017, autant dire que j’ai eu de belles surprises au développement !

 

Je pensais que l’argentique était vraiment un monde à part, peu accessible, réservé à une forme d’élite de la photographie.

Au départ, j’ai tâtonné, ne sortant que très peu l’appareil Nikon. Et chaque cliché que prenais, je doublais la prise de vue, pour être sûre d’avoir au moins une bonne prise (ah, la débutante …).

Je trouvais très solennel de prendre un cliché avec l’appareil.

Puis finalement, c’est devenu un jeu. Je cherchais un joli rayon de soleil, un beau paysage, un visage que j’aime, un moment quelconque…

J’avais envie de me surprendre au développement.

 

J’ai choisi de faire développer mes deux pellicules chez PhotoTime, boulevard Carnot à Lille. J’avais déjà eu à faire à leurs services et j’en étais très satisfaite. Pour une première fois, j’ai opté pour la formule Développement + Numérisation (soit environ 50€ pour les deux pellicules de chacune 24 couleur et 36 NB vues). Rapidité de traitement, j’ai déposé mes boîtes à 14h, je les ai retirées à 17h15.

 

Et la résultat n’a pas manqué.

Impatiente de découvrir mes images, j’avais un sourire béat quand je les ai eu devant les yeux. Des ratés, bien sûr. Mais un tel sentiment de nostalgie quand j’ai feuilleté mes clichés ! Et CE GRAIN, ces teintes ! Bon, honnêtement, des images tout à fait anodines, des visages et des endroits que j’aime, des paysages simples, du flou, des ratés mais qui sont pour moi comme de petits trésors. Et sans aucun aspect technique derrière. C’est ça que j’ai aimé. Juste de l’authenticité.

Expérience qui sera continuée, en parallèle de mon travail numérique. Juste pour l’amour de l’instant, de l’image et de l’émotion.

 

Je vous mets juste en dessous quelques unes de mes images et un peu de ma tendresse :

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *