Reportage – Vikings de Villeneuve d’Ascq

Reportage – Vikings de Villeneuve d’Ascq

Image publiée dans la Voix du Nord le 23/5/19

Parce que je n’illustre pas assez mon implication photographique dans ce club que j’adore, j’avais très envie de consacrer un petit article, très personnel (et donc, sans surprise, très sentimental), à l’équipe de football américain des Vikings de Villeneuve d’Ascq.

Je suis les Vikings au niveau photo depuis trois ou quatre ans, essentiellement sur les matchs. Mais depuis l’année 2019, je prends aussi le temps de réaliser des clichés plus intimes, plus personnels, avec un style qui me ressemble et bien évidemment, du noir et blanc. J’aime tout particulièrement les plans très rapprochés, comme lors de leur victoire du championnat de la division 2 Casque d’Or dont ils sont sortis champions de France !

Je sors du reportage classique ou actions de jeu pour travailler, finalement, sur ce qui m’anime le plus dans ma photographie : les expressions.

C’est donc spontanément que je suis allée prendre quelques clichés d’un entrainement, en attendant de retrouver le bord du terrain et les matchs de la saison régulière.

Je retrouve les visages bienveillants que je connais bien, les traits tirés soucieux de mieux faire lors des entrainements, les corps qui s’acharnent et les voix des coachs qui encouragent, conseillent, réajustent, crient aussi.

Quelques images, quelques portraits :

Pour l’historique, je suis une passionnée de foot US depuis une quinzaine d’années et gravite dans cet univers depuis bientôt dix ans, dont quatre en tant que joueuse dans la section féminine de Villeneuve d’Ascq (et de tout le Nord-Pas-de-Calais).

Pour ceux qui ne connaissent pas le monde du football américain, je ne peux le qualifier que par des sentiments, des émotions et sensations fortes et un grand esprit de fraternité. C’est tout à fait subjectivement que je parle de cette pratique. Des douleurs, de la détermination, du don de soi. Des victoires partagées. Des échecs amers. De la confiance. Du dépassement de ses limites. De l’intensité. Pas de faux-semblant. Un sentiment d’appartenance.

Ce sport complet réuni à lui seul intensité et stratégie, dans lequel les performances individuelles sont la clé de voute du mouvement tout entier de l’équipe. Et l’association, le club des Vikings, finit par devenir aussi une famille. Famille qui a une vocation très humaniste (actions sociales et solidaires, maraudes pour les sans-abris, beaucoup d’animations pour les enfants et jeunes de la ville…), portée par les fondateurs du club, les bénévoles, les anciens, les nouveaux, les hommes et femmes, les vieux et les jeunes qui font partie des Vikings, de près et parfois de plus loin.

Je conclurai en disant que ce sport est surprenant, unique, sensationnel (NDLR : objective ? Absolument.) mais cette association l’est tout autant. Ce groupe, avec ses individualités, ses personnalités, ses histoires, sa vie, son énergie.

Plus qu’un sport, c’est une mentalité, une philosophie qui relie les membres du club des Vikings. Un lien humain très fort, où se rencontrent des horizons différents, des origines, des parcours, des âges.
Et dans cette émulsion d’unicités, de singularités, on se sent bien. Je m’y sens bien.

Pour retrouver l’intégralité du reportage en photos, c’est ici :  https://www.jingoo.com/client/key/3cd17d/3bd767dd/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *