Aventure New-Yorkaise

Aventure New-Yorkaise

Parce que je suis une passionnée de voyages et d’aventures, je vous partage ma dernière destination : New-York. Vous allez découvrir la Ville qui ne Dort Jamais à travers mon objectif, mes ressentis, ma subjectivité.

Jour 1

Arrivée et décalage horaire, je vous passe notre atterrissage et le tintiouin pour rejoindre notre hôtel avec ma valise qui a perdu une roue. Réveil matinal : décalage horaire oblige. Levés à 5h25 du matin environ. Immersion dans le New-York de l’aube avec ses bouches de métro fumante, son café à emporter, son subway encore peu fréquenté. Après quelques mésaventures avec le métro new-yorkais, nous arrivons à bon port.

Quelques mots sur le Subway justement. On pourrait croire que le prendre à Manhattan est simple : en théorie, il va soit vers Uptown Queens (le Nord) ou Downtown Brooklyn (au Sud). Mais il y a aussi des variantes de chaque ligne (très nombreuses) qui peuvent également « local » ou « express », ne passant donc pas par certains arrêts. La Ligne peut aussi avec un terminus différent selon l’heure ou le jour. Il faudra être très vigilant, et surtout télécharger une application qui te permet de réaliser tes itinéraires pour ne pas perdre de temps. Et pensez à prendre un Pass Semaine !

Arrivée donc dans un des endroits, si ce n’est l’endroit le plus visité de NYC : le pont de Brooklyn bien sûr. Stratégie pour éviter de croiser trop d’insupportables touristes ou d’intagrameuses désagréables : profiter du jet-lag et se lever très tôt. Ainsi, on ne croise que des locaux qui partent travailler ou font leur jogging matinal, et on peut admirer la vue tranquillement.

Et on en a pris plein les mirettes. Aussi culte qu’on peut l’imaginer. Sensations toutes particulières, un peu de vertige mais un moment très fort.

Direction Brooklyn, et plus précisément Dumbo pour ce cliché du Manhattan Bridge que j’attendais, même si ce spot est devenu très connu.

Ballade dans Brooklyn, pause repas au Shake Shake, ensuite on s’est re-perdu dans le surprenant subway nous forçant (mais avec plaisir) à changer nos plans.

On s’est donc retrouvés le long de la 7ème Av. , ce qui nous a permis la découverte de Grand Central, puis détour par Central Park. Une première journée bien remplie en somme mais un dépaysement total.

Jour 2

Comment aller à NYC et ne pas aller voir la Grande Dame ? 
Le meilleur conseil que je peux donner : profiter à fond du jet-lag qui nous fait nous lever très tôt !

Direction Wall Street pour prendre le ferry (18$50/pers) pour Liberty Island. Profitez de la vue depuis le bateau : une vue superbe de la Skyline !

Vue de Liberty Island

Une fois arrivé sur Liberty Island, prenez le temps d’écouter l’audio guide qui est compris dans le prix de l’excursion. Ca vaut le coup ! On y apprend l’histoire de la Statue dela Liberté, de l’île, ect.
Nous avons eu beaucoup de chance : peu de monde et un beau soleil pour profiter au maximum de ce moment.

Beaucoup d’émotion à la vue de La liberté Eclairant le Monde (ndlr : c’est son nom initial). Tellement d’espoirs, d’histoires.
Vous avez la possibilité de vous rendre sur Elliss Island dans la foulée, par le ferry. Comme nos avions programmé notre journée, nous avons décidé de retourner du côté de Wall Street.

Guidés par la One World Trade Center, ou Freedom Tower, qui surveille de ses 541 m de hauteur, nous décidons de nous rendre au mémorial eu 11/9. Cette tour dont la construction fait partie d’un travail de commémoration et de reconstruction à la suite des destructions des attentats du 11 septembre, est placée juste à côté des anciennes tours jumelles.

A l’entrée du parc, un homme jouait Amazing Grace à la cornemuse.
Les larmes montent immédiatement.
Tu te retrouve face à ces deux espaces vides, tu comprends d’autant plus la tragédie qui a eu lieu à ces deux endroits. Autour de ces deux fontaines sans fond, comme l’absence sans limite qu’ils représentent, des plaques où sont gravés les noms des victimes, pompiers, policiers tués lors du 11/9.
Ce lieu de drames, de recueillement impose respect et silence, bien qu’un shop de souvenirs soit planté juste à côté…
D’ailleurs nous n’avons pas eu le cœur à faire le musée attenant aux deux mémoriaux. Ma sensibilité a pris le dessus. 

Après ce lourd moment, nous avons été pris malgré nous dans la #FridaysforFuture, la marche pour le climat. 1,1 million de personnes ont manifesté dans les rues de New-York cet après-midi là.

Après quelques temps en compagnie de cette foule gigantesque, nous sommes rentrés du côté de Time Square, profité de cette forêt d’écrans en pleine journée. Vraiment, cet endroit est hors normes ! On se croirait presque dans l’épisode 2 de Retour vers le Futur !

D’ailleurs sur cette dernière photo, vous pouvez voir Model’s Sporting Good : une super adresse pour des articles de sport à prix cassés !

Jour 3

Pour notre troisième journée, nous avons shopping à Woodbury Outlet à une heure de Manhattan.

Pour toutes les fashionistas ou si vous aimez le shopping : c’est réellement THE PLACE TO BE ! Toutes les marques dont vous rêvez à prix cassés !

Pour y aller, réservez vos billets de bus un jour avant. La gare des bus (Port Authority Bus Terminal) est juste à côté de Time Square.

Vous auriez tord de vous en priver ! Prévoyez la journée : si vous n’êtes de passage à NYC que 4 ou 5 jours, ça serait dommage de perdre une journée, mais si comme nous vous avez 8 1/2 jours sur place, allez-y sans hésiter. Attention toutefois, les petites tailles (pour ma part je chausse du 34/35 et porte de la taille 0 / XS) sont une denrée très rare. Revoyez vos tailles à l’américaine : tout est plus grand !

Jour 4

« One medium black coffee and one donuts vanilla with sprinkles, please ! « 
Passage matinal par Dunkin Donuts pour bien commencer la journée ! 

Et ensuite direction East Village, un quartier où je voulais absolument passer, et qui d’ailleurs, est un incontournable !

Du StreetArt, une ambiance bohème et plus particulièrement de la typique Saint Mark Place. Avec ses petites maisons aux escaliers de secours, son esprit léger, ses bars.

Il fait bon vivre à East Village !

On a pris la direction de Saint Mark Place, arrivée dans un petit parc, différents styles se côtoient dans une ambiance cool : zone des « chiens », zone « sans sport et sans chiens », juste pour chiller, saxophoniste jazz, zones sportives (hockey, basket, tennis de table). Sans pression, sans prétention. 
De petites vieilles dames jouent au ping-pong avec un grand sourire, des plus jeunes jouent au football, les notes de musiques s’envolent, il fait doux.

Retour ensuite à Midtown : petit coucou au Flatiron Building qui se refait une beauté ! Il est aussi connu sous le nom de « fer à repasser« . Il est construit au croisement entre la 5e avenue avec Broadway. D’ailleurs c’est le seul endroit de NYC qui ne respecte pas l’angle droit typique des rues new-yorkaises.

Passage obligé par le mythique Empire State Building que l’on voit de loin, mais à son pied, on ne peut que se sentir tout petit. Dédicace à James et la pêche géante.

Alors oui, vous remarquerez également que sur presque toutes mes photos apparaissent les fameux taxis jaunes ! Tellement cultes

Break et boisson fraiche à Bryant Park, derrière la bibliothèque.

On profite d’une petite pause au Soleil, à regarder la vie new-yorkaise passer.

Et pour clôturer cette journée et tous ses kilomètres, nous partons pour la High Line, dans le quartier de Chelsea.

Une ancienne voie ferrée dans un environnement post industriel reconverti en zone verte et fourmillant d’art. La vue sur la ville est atypique. Je me suis découvert une passion pour les croisement de rues ! Ereintés d’une journée plus que riche, toujours sous le soleil, nous avons rejoint notre hôtel le sourire aux lèvres.

Une très jolie découverte que cette ballade le long de cette High Line ! Une très jolie

Ereintés d’une journée plus que riche, toujours sous le soleil, nous avons rejoint notre hôtel le sourire aux lèvres.

Jour 5

Se lever aux aurores, c’est vivre à l’américaine : Dunkin Donuts pour le petit déj, café à emporter et go to the Subway de bon matin.   

Avant d’entamer notre jolie journée, nous nous sommes posés à Central Park pour petit-déjeuner au calme en compagnie des écureuils.

Puis direction Le MET (car le MoMa fermé pour travaux, à ma grande déception). 

Et pour autant : tellement de surprises !

Beaucoup d’émotions encore une fois car beaucoup d’œuvres mythiques qui ont marqué mon enfance, ma vie : les Iris de Van Gogh, adorés par ma mère, les Nénuphars de Monet, Le Penseur de Rodin, Les poissons rouges dans un bocal (l’obsession) de Matisse, Cupidon et Psyché de Canova (époustouflant), Le Caravage, Miro, Magritte, Picasso, Kandinski, Modigliani, Riviera … Et j’en passe.

Un bâtiment enorme, dont il faut préparé sa visite : tellement grand qu’il faudrait deux jours et demi pour faire le tour de chaque œuvre.
J’étais heureuse comme une enfant, et tout à fait dans mon élément.

Détour par l’Upper East Side pour me la jouer Gossip Girl (soyons plus légères!).
Pour le reste de la soirée, et sur conseil bien avisé, nous avons pris le ferry pour aller sur Empty Sky où un mémorial des habitants du New Jersey, victimes dans l’attentat du 11 septembre a été crée. 

Comme pour le mémorial des tours jumelles, je ne m’étale pas en prise d’images. Je préfère poser mes mains sur les noms gravés, fermer les yeux, et ressentir.

On a ensuite admiré la belle Skyline jusque dans la nuit, regardé les lumières de Wall Street apparaitre sous le Soleil couchant.

Un beau moment, agrémenté par cette chaude brise enveloppante.

Jour 6

Jour tant attendu du voyage : le tour en hélicoptère au-dessus de la Grande Pomme !! Réservation deux mois au préalable via TripAdvisor avec Liberty Helicopters Sightseeing Tours. 

Je ne m’étendrai pas en superlatifs pour cette expérience, je vous laisse voir par vous-même au travers de mes images.

Seule ombre au tableau : notre tour a été quelque peu réduit par mesure de sécurité. En pleine assemblée de l’ONU à New-York, le circuit a été modifié. Mais cela n’a entaché en rien le moment.
J’avoue être descendue de l’hélico tremblante, sous le coup de l’adrénaline !

Ballade à Central Park pour continuer notre escapade, et finir par s’endormir ans l’herbe au milieu des écureuils !

Une journée riche en émotions, qui se termine par une pointe chez 2Bro, une pizzeria où manger un morceau de pizza pour 1$ la part et du repos car le corps le réclame. Marcher entre 20 et 30 kilomètres par jour mêlés à toutes nos émotions et notre hyperstimulation sensorielles : ça épuise !

Jour 7

Moment hors du temps que celui de ce matin, où nous avons rencontré par hasard, l’artiste Orin dans le métro.
Des articles lui sont consacré et disent « Meeting This Artist Could Be the Best Thing to Happen to You on the Subway ». Et c’est tout à fait à propos. Il nous a tiré le portrait, dédicacé, signé. C’était un très bel échange. Le moment phare de la journée a été l’ascension du Top of the Rock, en haut du Rockfeller Center. On ne va pas se le cacher : 42 USD pour prendre un ascenseur, même si c’est la plus belle vue panoramique de NY, on se pose la question plusieurs fois. Mais en toute honnêteté, je pense que c’est vraiment un incontournable. C’est même difficile d’en partir. Nous avons eu énormément de chance : pas tant de touristes que ça, ce qui laisse du champ libre, le temps de prendre les clichés que l’on veut, profiter de la vue qui est à couper le souffle.

Des articles lui sont consacré et disent « Meeting This Artist Could Be the Best Thing to Happen to You on the Subway« . Et c’est tout à fait à propos !

Il nous a tiré le portrait, dédicacé, signé. C’était un très bel échange, le genre de rencontre dont on se souvient toute sa vie. De la simplicité, une bonne couche de vrai… Un magnifique souvenir.

Un autre moment phare de la journée a été l’ascension du Top of the Rock, en haut du Rockfeller Center.

On ne va pas se le cacher : 42 USD pour prendre un ascenseur, même si c’est la plus belle vue panoramique de NY, on se pose la question plusieurs fois. Mais en toute honnêteté, je pense que c’est vraiment un incontournable. C’est même difficile d’en partir. Nous avons eu énormément de chance : pas tant de touristes que ça, ce qui laisse du champ libre, le temps de prendre les clichés que l’on veut, profiter de la vue qui est à couper le souffle.

Et déjà la nostalgie me gagne à la veille de quitter Big Apple et sa vie à mille à l’heure …

Jour 8 & conclusions

Dernières heures sur le sol américain : nous profitons au maximum de ces derniers moments à fond, parcourront la ville de long en large pour vivre, ressentir, vibrer encore à Time Square, regarder dans tous les sens.

Encore quelques taxis jaunes qui filent dans les larges avenues.

Une chose est certaine : moi qui n’avais aucune attente d’une cité comme New-York, j’ai tout bonnement adoré (et le mot est faible) ce voyage, cette ambiance.
Les new-yorkais sont sympa, attentionnés, de bonne humeur. Combien de fois je me suis faite taper dans la main par des inconnus parce que je portais le maillot de football américain local ! Les gens dansent et chantent sans cesse, ont le sourire. C’est tellement agréable…

Et contre toute attente, pas du tout ce sentiment d’étouffement lié à la hauteur des bâtiments. On peut avoir tendance à croire que NYC est étriqué par sa forêt d’immeubles mais pas du tout. Manhattan se caractérise par, oui, deux quartiers riches en building, à Midtown et Wall Street, mais le reste de la presque île est tout à fait à « taille humaine » (surtout à taille américaine ^^).

En revanche, ce voyage a besoin d’être préparé. Ne croyez pas ceux qui se vantent de faire New York pour rien : c’est faux. La vie est très chère, la nourriture (sauf si vous manger des part de pizza à 1$ !), le logement (la loi américaine ne permettant pas de sous-loué son appartement, la vie en AirBnB n’est pas aussi intéressante budgétairement qu’en Europe), et tout est payant bien sûr (excursions, musées, ect). C’est réellement un trip qui se prépare. Après vous pouvez partir en hiver, payer moins cher votre hôtel et mourir de froid (très peu pour moi, ahah. J’aime le Soleil !) mais ce ne sera pas aussi agréable que pendant l’été indien comme en septembre… Après, à chacun son voyage !

Je vous laisse quelques adresses d’incontournables ou manger ou shopper, ou simplement des endroits que j’ai aimé. C’est toujours sympa de savoir où manger dans une ville où on n’aurait pas assez de toute une vie pour se restaurer dans chaque resto de NYC !

A table !

Terakawa Ramen
•Shake Shake
Levain Bakery et leur meilleur cookie au monde
2Bro Pizza et leur pointe à 1$
•Taco Bell
•Dunkin Donuts

Shooping !

Woodbury Outlet
Century 21
Model’s Good Sport
•Time Square of Course !

Mon dernier conseil sera celui-ci si vous allez là-bas : PROFITEZ jusqu’à ne plus en pouvoir, n’ayez AUCUN regret, faîtes chaque chose dont vous REVEZ !
BON VOYAGE A VOUS !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *